Urgences 24h/ 24, 7j/ 7

> retour aux actualités régionales

Les tortues d'eau

24/05/2019

Les tortues d'eau

Parmi les tortues d’eau douce les plus fréquemment rencontrées, on trouve la tortue de Floride à tempes rouges (Trachemys Scripta Elegans) et la tortue peinte (Chrysemyspicta), dont la détention nécessite un certificat de capacité (voir législation sur ces tortues), Macrochelodina Rugosa, la Chinémyde de Reeves (Chinemys reevesii), l’Emyde caspienne occidentale (Mauremys caspica), l’Emydure à ventre rouge (Emydura subglobosa), la Pélomeduse roussâtre (Pelumedusa subrufa), la Péluse de Schweigger (Pelusios castaneus), et la Tortue boîte de Malaisie (Cistoclemmys amboinensis ). D’une taille pouvant dépasser les 30 cm pour certaines espèces, elles ont une espérance de vie plus courte que les tortues terrestres : de 10 à 30 ans selon l’espèce.

L’hébergement

Il est nécessaire de se documenter sur le milieu de vie naturel de l’espèce choisie. En effet, certaines espèces vivent dans les zones marécageuses, d’autres aux abords des rivières. Certaines passent la majeure partie de leur temps dans l’eau, d’autres auront besoin d’une surface émergée plus ou moins importante.

L’aquaterrarium

On le choisira le plus vaste possible. Il sera divisé en 2 parties : une partie aquatique, d’une profondeur pouvant allée jusqu’à 1 m, et une partie terrestre. Ces 2 espaces seront reliés par une rampe facilitant la sortie de l’eau. Des rochers ou autres objets émergents seront disposés afin que la tortue puisse y prendre appui ou même s’y reposer.

La température

La température de l’eau du bassin sera comprise entre 22 et 30°C selon les espèces, et celle de l’air entre 22 et 25°C. Le chauffage de l’eau sera assuré par un thermoplongeur, et celui de l’air par une lampe infrarouge ou une lampe céramique. Elle sera dirigée vers un côté de l’aquaterrarium, et offrira un point chaud d’environ 30°C. L’animal pourra s’y exposer selon son niveau d’activité.Un thermomètre permettra une surveillance et un maintien précis de la température.

L’éclairage

Il sera assuré par une lampe à incandescence ou des tubes fluorescents, en complément de la lumière naturelle. L’UVB est indispensable pour toutes tortues (surtout juvéniles, une fois adulte beaucoup d’espèces peuvent s’en passer). En effet, l’UVB aide beaucoup dans le processus de synthétisation de la vitamine D3.

Le substrat

Selon les espèces, le fond du bassin sera rempli de sable ou de gravier plus ou moins grossier. Pour la partie émergée, le sol sera soit recouvert de sable, de gravier, sera laissé lisse pour permettre un bon nettoyage.

L’hygiène

L’eau du bassin sera filtrée de la même façon que l’eau d’un aquarium. Il ne faut pas nettoyer son filtre une fois par semaine, cela détruit toutes les bactéries qui permettent la dégradation des déchets. Sachant que les bactéries sont colonisées au bout de deux à trois semaines, nettoyer le filtre chaque semaine ne fait que le rendre moins efficace.

L'alimentation

Les tortues aquatiques sont en majorité omnivores, voir carnivore. On leur proposera des poissons crus entiers, des crevettes avec leur carapace, des mollusques, des lentilles d’eau, des plantes aquatique et de la salade bien lavée. Des os de seiches entiers ou broyés et saupoudrés sur la nourriture assureront un apport en calcium suffisant. On évitera de donner des crevettes séchées (gammares) ou de la viande car cette alimentation est très carencée en calcium et en vitamine A (en raison de l’absence de viscère et de carapace) et peut conduire à des problèmes métaboliques graves. Des granulés pour tortues du commerce peuvent complémenter ce régime. La nourriture sera distribuée en petite quantité et doit être donnée dans l’eau.
La plupart des espèces aquatiques ne mange pas hors de l’eau.
 
L’enclos extérieur
 
A la belle saison, vous pouvez offrir un séjour au jardin à vos tortues. Des modèles d’étangs en plastiques se trouvent en jardinerie. Il suffit de l’incorporer dans le sol du  jardin et d’en recouvrir le fond de sable ou de gravier. Les berges seront recouvertes de pierres plates et de graviers et formeront une pente douce. Les animaux pourront y venir se dorer au soleil. Plantez des végétaux aquatiques qui offriront cachettes et nourriture aux tortues. Pour éviter les évasions, l'étang sera entouré d'une clôture de 50 cms de hauteur et enterrée à une profondeur de 20 cms.
 

Le vétérinaire

Prévoir une visite à l’achat pour vérifier que tout va bien. Votre vétérinaire vous conseillera (pour la reproduction, l’hibernation, le dépistage des parasites, l’identification par puce électronique) et vous aidera à maintenir vos tortues en bonne santé.

 

Conception & réalisation VetoOnline - 2015 Google+