Urgences 24h/ 24, 7j/ 7

Découvrez
Notre équipe

Une équipe de vétérinaires et d’Assistantes Spécialisées Vétérinaire à votre écoute pour soigner au mieux vos compagnons.

Dr
Pucheu
Service de chirurgie
Dr PUCHEU
Service
de chirurgie
Dr Devaux
Service
de Chirurgie
Dr Boland
Service
de Chirurgie
Dr Demars
Service
de Chirurgie
Dr Tamigi
Service
de Chirurgie
Dr Debosschere
Service de stomatologie/
dentisterie
Dr Arnoux
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Lamoureux
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Ruet
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Cheyrou-Lagreze
Service de médecine et
d'imagerie
Dr De Decker
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Ferri
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Hennequin
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Dreuil
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Leplat
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Bonvoisin
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Tiberghien
Service de rééducation
fonctionnelle
Dr Benzekri
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Bonnel
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Brochard
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Guichard
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Ingelaere
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Reinsch
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Guelette
Service d’urgence et
soins intensifs
Julie Waquier
Assistante
Accueil
Virginie Benel
Assistante
Accueil
Sabrina Lucas
Assistante
Accueil
Laurine Bocquet
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Coralie Garcia-Dubocquet
Assistante en Chirurgie
Anne-Laure Heritier
Assistante en
Chirurgie
Priscillia Bedu
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Mélodie Selin
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Marine Fevrier
ASV

Céline Ropital
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Julie Navarro-Pillet
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Alexandre Barata
ASV

Maureen Taret
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Tiphanie Nowaczyk
Assistante en hopitalisation
et imagerie
Céline Legros
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Marine Lerouge
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Louise Portelette
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Marie Odoux
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Emilie Carrier
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Eva Doye
ASV

Chloé Frackowiak
ASV

Louise Joseph
ASV

Laetitia Droulez
ASV

Anne Charline Perraud
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Odile Rousseau
Service comptabilité

nos
prestations

Au centre hospitalier vétérinaire Nordvet, nous assurons des consultations et chirurgies générales et spécialisées.


voir toutes les prestations

Centre Hospitalier Vétérinaire Nordvet - 1 rue Delesalle 59110 La Madeleine

Suivez
Notre actualité

Thème du mois

Chaque année, près d’un de nos compagnons sur quatre doit être conduit chez le vétérinaire pour une maladie ou un accident… sans que cela soit prévisible.

Actualités

Le rein est un organe vital permettant l’évacuation d’une partie importante des déchets du métabolisme.
Une atteinte progressive et irréversible des capacités rénales conduit à l’insuffisance rénale chronique lorsque moins du tiers de la structure organique reste efficace. Cette affection est extrêmement répandue chez les chats notamment en liaison à l’allongement de leur espérance de vie.
On considère qu’elle touche 10% des chats de plus de 10 ans et atteindrait 30% des chats de plus de 15 ans.
 
 

La maladie :

Elle apparait lorsque les capacités du rein sont insuffisantes pour maintenir l’équilibre du milieu intérieur. Un certain nombre d’anomalies apparaissent alors : Augmentation du taux d’urée et de créatinine, perturbation du métabolisme phosphocalcique, troubles cardiaques, etc.
La médecine vétérinaire classe la maladie en quatre stades :
   1. Au stade 1, la fonction rénale conserve plus du tiers de ses capacités. On parle alors de maladie précoce ou débutante, il n’y a alors aucune anomalie fonctionnelle détectable.
   2. Au stade 2, la fonction conserve un quart de sa capacité, la maladie s’installe et des troubles métaboliques apparaissent.
   3. Au stade 3, la maladie s’aggrave, la fonction rénale diminue sensiblement et une azotémie (présence de déchets azotés dans le sang) importante apparait conduisant à l’apparition de symptômes marqués.
   4. Au stade 4, ou stade terminal, la maladie est sévère. La capacité diminue en dessous de 10% et les signes cliniques sont importants, conduisant généralement à la mort. 
 
 

Les origines et les causes de la maladie :

Elles sont de plusieurs ordres. Cette maladie dégénérative est très répandue chez le chat, sans qu’une prédisposition génétique ait encore été démontrée, autre que la maladie polykystique rénale touchant essentiellement le Persan et dans une moindre mesure le Maine Coon.
Un certain nombre de toxiques, et certaines maladies infectieuses peuvent provoquer une atteinte rénale. Une hypothèse selon laquelle une maladie bucco-dentaire chronique favoriserait la maladie rénale a été proposée. Les symptômes Ils sont au départ assez peu spécifiques. On note en général une baisse d’état accompagnée d’anorexie plus ou moins marquée, une augmentation de la prise de boisson et des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, etc.).
Aux stades avancé et sévère, une hypersalivation, des troubles nerveux, cardiaques, voire osseux peuvent apparaitre.
Le vétérinaire, notamment grâce à des analyses sanguines simples, est en mesure de réaliser rapidement un diagnostic de la fonction rénale.
 
 

Le traitement :

Il est essentiellement alimentaire. Il repose sur trois fondements:
 
- Le premier consistant à limiter l’apport en protéine afin de limiter la quantité de déchets azotés à évacuer par le rein.
- Le deuxième consiste à maitriser la quantité de phosphore alimentaire afin de limiter la progression de la maladie. 
- Le troisième à ajuster les apports vitaminiques (Vit D et B).
 
Des aliments spécialement conçus sont disponibles chez le vétérinaire.
Il a été montré que si les recommandations nutritionnelles étaient suivies, la durée de vie était au moins doublée.
 
 

La prévention :

Elle consiste notamment à diminuer l’apport en phosphore chez le chat de plus de 7 ans. Un bilan sanguin régulier peut permettre de déceler la maladie à un stade précoce, et de mettre en place un suivi et une alimentation adaptée. 
 
 

Conclusion:

La maladie rénale ou Insuffisance Rénale Chronique du Chat, est une maladie dégénérative irréversible, mais elle peut être facilement diagnostiquée par un simple contrôle sanguin et/ou urinaire. La prise en charge thérapeutique est en général simple à mettre en œuvre et permet une augmentation de l’espérance de vie importante et améliorer le confort de vie du chat.

Espace
vétérinaires référents

Vétérinaires référents, vous souhaitez vous inscrire, nous envoyer un nouveau cas, ou accéder à votre espace personnel ?


Accéder à l'espace
Conception & réalisation VetoOnline - 2015 Google+