Urgences 24h/ 24, 7j/ 7

Découvrez
Notre équipe

Une équipe de vétérinaires et d’Assistantes Spécialisées Vétérinaire à votre écoute pour soigner au mieux vos compagnons.

Dr
Pucheu
Service de chirurgie
Dr PUCHEU
Service
de chirurgie
Dr Devaux
Service
de Chirurgie
Dr Boland
Service
de Chirurgie
Dr Demars
Service
de Chirurgie
Dr Debosschere
Service de stomatologie/
dentisterie
Dr Arnoux
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Bernaerts
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Ruet
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Cheyrou-Lagreze
Service de médecine et
d'imagerie
Dr De Decker
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Ferri
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Hennequin
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Pareja
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Dreuil
Service de médecine et
d'imagerie
Dr Tiberghien
Service de rééducation
fonctionnelle
Dr Buche
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Blanpain
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Houselstein
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Venzo
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Leplat
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Tarer-Rolland
Service d’urgence et
soins intensifs
Dr Boddele
Service d’urgence et
soins intensifs
Julie Waquier
Assistante
Accueil
Virginie Benel
Assistante
Accueil
Sabrina Lucas
Assistante
Accueil
Laurine Bocquet
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Coralie Garcia-Dubocquet
Assistante en Chirurgie
Anne-Laure Heritier
Assistante en
Chirurgie
Priscillia Bedu
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Mélodie Selin
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Marine Fevrier
ASV

Céline Ropital
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Julie Navarro-Pillet
Assistante en
Hospitalisation et Imagerie
Alexandre Barata
ASV

Maureen Taret
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Tiphanie Nowaczyk
Assistante en hopitalisation
et imagerie
Céline Legros
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Marine Lerouge
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Louise Portelette
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Marie Odoux
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Emilie Carrier
Assistante d'accueil
et d'hospitalisation
Eva Doye
ASV

Chloé Frackowiak
ASV

Louise Joseph
ASV

Laetitia Droulez
ASV

Anne Charline Perraud
Assistante en hospitalisation
et imagerie
Odile Rousseau
Service comptabilité

nos
prestations

Au centre hospitalier vétérinaire Nordvet, nous assurons des consultations et chirurgies générales et spécialisées.


voir toutes les prestations

Centre Hospitalier Vétérinaire Nordvet - 1 rue Delesalle 59110 La Madeleine

Suivez
Notre actualité

Thème du mois

Les octodons sont des animaux sociaux, robustes qui vivent une dizaine d’années (8 ans en moyenne). Ils adorent interagir et avoir des contacts avec d’autres dégus ou encore des humains...

Actualités

L’organisme du chien est bien plus résistant au froid que celui des humains.

Cependant, il faut savoir qu’un chien peut prendre un « coup de froid » et tomber assez sérieusement malade. Il peut même mourir de froid s’il ne peut pas se mettre à l’abri en cas de très grosse chute de température.
 

Une résistance au froid variable :

Les chiens sont pour la plupart d’entre eux des animaux assez rustiques. En revanche, certaines races résistent mal au froid. Et, si votre chien est habitué à vivre à l’intérieur toute l’année, il sera beaucoup plus sensible au froid en hiver et vous devrez prendre plus de précautions le jour où vous l’emmènerez à la neige. Il faudra peut-être dans ce cas prévoir un manteau de protection, un traitement des coussinets plantaires et limiter la durée des sorties.
Si votre chien vit toute l’année dehors, il peut y rester l’hiver mais il devra tout de même avoir un abri isolé du sol par des pieds et placé à l’abri des intempéries (en particulier des vents dominants).
N’hésitez pas à garnir l’intérieur avec des couvertures ou de la paille afin de l’aider à lutter contre la déperdition de chaleur.
 

La résistance au froid dépend :

- De la race de votre chien :
Les races à poils longs et denses ou certaines races originaires de pays froids comme le Chow- Chow, le Husky, le Léonberg ou le Terre-Neuve supportent généralement bien le froid. Certaines races à poils très ras et de morphologie très fine résistent plus difficilement au froid (Lévriers, Yorkshire...).
 
- De l’âge du chien :
Les chiots et les chiens très âgés sont moins aptes à lutter contre le froid que les chiens adultes.
 
- Du mode de vie du chien :
Un chien qui vit dans une maison avec un jardin et qui sort souvent ou passe plusieurs heures par jour dehors, supportera mieux le froid qu’un chien qui vit en appartement. Les chiens vivant en ville dans des appartements très chauffés ou les chiens récemment toilettés seront plus sensibles aux basses températures.
 
- De l’état d’embonpoint du chien :
Un chien maigre ayant donc peu de réserves est plus sensible au froid qu’un chien de poids normal. Par contre, il faut savoir que les chiens obèses ne sont pas plus résistants au froid que les chiens de poids normal. Ils sont même souvent très frileux.
 
- De l’épaisseur de la fourrure :
Les races nordiques ont un sous-poil plus dense que les races de climat tempéré. Les races à poil long ont une meilleure protection que les races à poil ras. Nous vous conseillons de ne pas faire tondre votre chien juste avant l’hiver et de demander au toiletteur de ne pas trop enlever le sous-poil.
 
- Du type de froid :
Il faut savoir que le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide. Par ailleurs, si un vent froid souffle, la déperdition de chaleur est plus importante et vous devez écourter la promenade avec votre chien.
 
- L’alimentation du chien en hiver :
Pour des chiens des villes, vivant la plupart du temps à l’intérieur avec nous, il n’est pas recommandé d’augmenter la ration alimentaire pendant les mois d’hiver. Ils ne feraient que prendre de l’embonpoint !!
En revanche, le chien qui passe quasiment tout son temps dehors, le chien d’utilité et le chien faisant beaucoup d’exercice nécessitent une alimentation adaptée. Il faut lui apporter plus d’énergie à « brûler » pendant la période hivernale, car son organisme doit lutter contre le froid. Vous devez augmenter sa ration de 10 à 20 % en fonction des conditions climatiques.
Pour les chiens très actifs, il serait même recommandé de passer à un aliment « performance » si ce n’est pas déjà ce qu’il mange.
 

Un chien qui vit à l’extérieur « toute l’année »:

Si vous souhaitez laisser votre chien dehors tout l’hiver, il est indispensable qu’il ait déjà l’habitude de vivre à l’extérieur. On ne met pas un chien à vivre dehors parce qu’il se met à sentir plus fort à cause de la pluie ou du froid pendant la période hivernale. Un chien peut très bien vivre toute l’année dehors, mais cela doit vraiment être «toute l’année» de façon à ce qu’il bénéficie des transitions de l’automne et du printemps qui lui permettent de s’adapter et de changer de poil. 
En effet, les chiens vivant à l’extérieur en permanence ont un poil plus fourni en hiver et une meilleure résistance au froid que ceux qui vivent à l’intérieur.
 

Conclusion :

Un chien est globalement assez résistant et il préfère souvent un temps froid à trop de chaleur. Si votre chien passe beaucoup de temps dehors, il est important d’augmenter sa ration alimentaire. Et, quoi qu’il en soit, il faut être vigilant, lui assurer un minimum d’abri et ne pas surestimer sa résistance au froid.

Espace
vétérinaires référents

Vétérinaires référents, vous souhaitez vous inscrire, nous envoyer un nouveau cas, ou accéder à votre espace personnel ?


Accéder à l'espace
Conception & réalisation VetoOnline - 2015 Google+